Get Adobe Flash player

Le Directeur

Journaux

Météo T.O

Tizi-Ouzou Bouderbali lance l’année scolaire à l’INTHT

«Le tourisme, un gisement non-exploité»

La nouvelle année scolaire dans le secteur du tourisme à Tizi-Ouzou a été lancée hier par le wali, Mohammed Bouderbali, à l’Institut national des techniques hôtelières et touristiques de Tizi-Ouzou. 

La cérémonie a eu lieu en présence de la représentante du ministère du Tourisme, des élus locaux, des autorités civiles et militaires de la wilaya, des étudiants de l’institut et de leurs encadreurs. Lors de son intervention, le directeur local du tourisme, Rachid Ghadouchi, reviendra sur l’historique de l’institut et sa contribution au secteur du tourisme au niveau national. «L’INTHT de Tizi-Ouzou a formé des centaines de jeunes avides de formation de qualité. Depuis 1972 à ce jour, il a formé plus de 80% des cadres du secteur. Il a aussi formé des cadres pour les pays frères et voisins. Notre établissement, fort de 360 places pédagogiques, offre tous les moyens nécessaires pour une formation de haut niveau. Chaque année, 150 diplômés sont mis à la disposition des grands hôtels et des grands établissements étatiques et privés. Il a participé au développement du tourisme et à l’amélioration de l’économie nationale. En dépit de quelques manques en moyens pédagogiques, je peux dire que nous sommes bien lotis pour assurer des formations de qualité à nos stagiaires», dira-t-il. De son côté, la représentante du ministère du Tourisme, Mme. Moumene, notera : «Le ministère travaille pour faire de la qualité de la formation un réflexe. La bonne qualité de la formation aboutit à la bonne qualité des services. Le tourisme est un secteur prioritaire, nous sommes censés donner la meilleure image possible de notre pays. Si nous réussissons, c’est l’Algérie qui réussit, si nous ne réussissons pas c’est l’image de l’Algérie qui en prend un coup. Nous comptons sur les professionnels du secteur et les futurs cadres pour redorer l’image de l’Algérie, attirer les touristes et se comporter en vrais Algériens». Le président de l’APW, pour sa part, n’a pas manqué de souligner l’importance du secteur et d’appeler à plus d’effort pour permettre au secteur d’être performant : «Pour donner plus d’atouts au secteur, il est à notre sens important de commencer par la réhabilitation de cet institut qui est dans un état dégradé. Nous appelons aussi à engager rapidement les travaux de réhabilitation de tous les établissements hôteliers de notre wilaya. L’hôtel El Arz, dont les travaux de réhabilitation ont commencé depuis plus de trois ans ne sont toujours pas achevés».

Urgence à relancer la réhabilitation des structures hôtelières

Mohammed Bouderbali, intervenant à son tour, mettra l’accent sur l’importance du secteur dans le développement du pays : «Le tourisme est classé parmi les quatre secteurs dynamiques pour le développement socio-économique, générateur de l’emploi et de richesse pour le pays. La politique du développement du tourisme est marquée par la volonté des pouvoirs publics en faveur de sa relance. Son excellence Monsieur le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a souligné l’existence d’un gisement de richesse non encore exploité ou peu exploité notamment dans le secteur du tourisme. Le programme gouvernemental confirme que la conjoncture nationale est désormais propice au décollage effectif de l’activité touristique et affirme que le tourisme est un atout à travers lequel l’Algérie doit relever le niveau de ses recettes extérieures et augmenter ses capacités de création d’emplois». Revenant au secteur et son potentiel à travers la wilaya, Bouderbali ajoutera : «La wilaya de Tizi-Ouzou avec la richesse et la diversité des potentialités touristiques qu’elle recèle ainsi que son attractivité, constitue un pôle touristique important, propice au développement de tous types de tourisme : climatique, culturel, cultuel et balnéaire». Au sujet de l’institut national des techniques hôtelières de Tizi-Ouzou, le wali reconnaitra : «Comme tout le monde le sait, cet institut est d’une renommée internationale, de par la qualité de la formation et des spécialités disponibles à son niveau ainsi que son personnel d’encadrement performant. Sous la tutelle du ministère du Tourisme et de l’Artisanat et depuis sa création en 1972, avec une capacité d’accueil de 360 places pédagogiques, il a formé 4 847 jeunes, dont 204 de nationalités étrangères». Le wali appellera ensuite l’encadrement, les fonctionnaires et les ouvriers de l’établissement à «se consacrer totalement au service d’une formation de qualité au lieu de se brouiller avec les luttes syndico-syndicales».

Escale au Salon de l’agriculture…

Le wali et l’ensemble de sa délégation ont ensuite fait escale au Salon de l’agriculture installé sur la placette de l’ex-mairie de Tizi-Ouzou. Une visite qui a permis au wali de découvrir les potentialités agricoles que recèle la wilaya. Les agriculteurs y exposent depuis plusieurs jours des produits du terroir de la wilaya. On y trouve de l’huile d’olive, du miel, de la figue sèche et fraîche, des fromages produits localement et même des animaux d’élevage. A ce sujet le wali dira : «Nous n’avons pas encore atteint le niveau escompté pour prendre en charge les besoins alimentaires de l’Algérie. Ce que nous cherchons c’est l’encouragement des agriculteurs à s’investir davantage car nous avons des possibilités. A travers ces journées, nous sensibilisons les agriculteurs à fournir davantage d’efforts. J’ai remarque à travers les stands que nous avons des produits de qualité en goût et en forme. Je ne vois aucune différence entre ces produits et ceux de l’étranger. Nous avons des capacités, pour peu que l’effort soit maintenu. Il faut savoir qu’à Tizi Ouzou nous avons atteint la production de 60 quintaux à l’hectare en céréaculture, c’est le meilleur rendement à l’échelle national. Sur 6 000 hectares emblavés, nous avons pu verser à la CCLS 130 000 quintaux, c’est une performance remarquable. Le rendement national est de 15 quintaux à l’hectare, à Tizi Ouzou il est de 30 quintaux à l’hectare».

Hocine T.

la Dépêche de Kabylie

le 02/10/2017