Get Adobe Flash player

Le Directeur

Journaux

Météo T.O

Secteur du tourisme/ 936 projets non réalisés / Mermouri : «Un chiffre énorme» 
Publié dans Info Soir le 18 - 11 - 2017


Chiffre - Pas moins de 600 touristes étrangers ont visité les régions du Sud depuis le début de la saison touristique saharienne, le 1er octobre dernier. 
Ce chiffre a été communiqué jeudi dernier par le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Hacène Mermouri, qui prévoit une hausse de ce nombre durant les deux derniers mois de l'année en cours qui verront, outre les fêtes religieuses et nationales, la célébration des fêtes de fin d'année qui attirent de nombreux touristes notamment les étrangers.
Le ministre affirme que l'Algérie attirait 10 000 touristes par an, tout en rappelant que les tarifs promotionnels pratiqués au profit des touristes pourront aller jusqu'à 50 % de réduction sur les billets d'avion (plus de 60 personnes), outre les réductions pratiquées par les établissements hôteliers publics tout au long de la saison touristique, oscillant entre 25 et 30%. Le ministre a affirmé, par ailleurs , que le coût des projets gelés dans le secteur touristique en raison de la crise financière que connaît le pays s'élevait à 10 milliards de dinars, soit 50% des opérations et projets enregistrés au profit du secteur du tourisme. Les directeurs du tourisme des wilayas peuvent, en cas de nécessité, formuler une demande de levée du gel selon l'importance du projet, a-t-il suggéré. Selon lui, «les projets touristiques qui n'ont pas encore été réalisés à ce jour sont au nombre de 936 sur les 1 800 projets retenus», qualifiant ce chiffre d'«énorme». A ce propos, M. Mermouri a appelé à la nécessité de «chercher les causes qui entravent l'entame de l'ensemble des projets de tourisme à ce jour», indiquant que son secteur avait auparavant «adressé des instructions aux directeurs du tourisme au niveau de l'ensemble des wilayas du pays, concernant l'impératif d'effectuer un travail de terrain en vue de déterminer les obstacles qui empêchent le relance de l'activité touristique. Il a, en outre, incité tous les acteurs à «coordonner les efforts avec notamment avec les collectivités locales en vue de pallier la problématique du foncier, redynamiser le tourisme et valoriser et de promouvoir l'artisanat en mesure d'apporter des solutions adaptées aux problématiques locales. Il les a appelés à "intensifier le contrôle au niveau des établissements hôteliers et des restaurants en vue d'améliorer la qualité de service.» M. Mermouri a également mis l'accent sur le développement de la formation en adéquation avec les besoins des entreprises touristiques.