Get Adobe Flash player

Le Directeur

Journaux

Météo T.O

Tizi-Ouzou /Là-haut en plein crœur du Djurdjura : Tala Guilef va revivre 
  Publié dans Info Soir le 21 - 11 - 2017


Rénovartion - Une enveloppe financière de 4,2 milliards de DA a été mobilisée par l'Etat pour la réhabilitation de l'hôtel, El Arz sis à Tala Guilef dans la commune de Boghni à 38 Km au sud-ouest de Tizi-Ouzou. 
C'est ce qu'a indiqué hier lundi le wali de Tizi-Ouzou, Mohammed Bouderbali. Les travaux de réhabilitation de cet établissement hôtelier et de ses annexes à savoir le village de montagne et le restaurant d'altitude situé à plus de 1650 mètres d'altitude, ont été confiés à une entreprise turque et seront lancés la semaine prochaine pour une durée des travaux de 15 mois, a précisé sur place le chef de l'exécutif local.
Ce complexe hôtelier d'une capacité de 550 lits et de 710 couverts est situé à 1400 mètres d'altitude en plein cœur du Djurdjura, au milieu d'une luxuriante forêt naturelle de cèdres, de marronniers et des chênes. Il a été incendié en 1995 par des terroristes, qui ont récidivé en 2002 en saccageant la partie extension de cette même station climatique, a rappelé le directeur local du tourisme et de l'artisanat Rachid Gheddouchi.
La réouverture de l'hôtel El Arz, va contribuer à propulser le tourisme dans cette partie sud de la wilaya de Tizi-Ouzou, après le retour de la sécurité a indiqué le wali, qui a également souligné que la remise en service de ce complexe hôtelier va permettre la création de 200 postes d'emplois et de relancer l'activité économique de cette région.
D'ailleurs, cette région est appelé à redevenir un pole touristique de montagne et de promotion des sports d'hiver, par excellence grâce aux projets dont elle a bénéficié dont la création d'une forêt récréative et d'une zone d'expansion et site touristique (ZEST) de montagne du côté de Tizi Oujavouv dans la commune de Bounouh (Daïra de Boghni) sur une superficie de 118 ha et à plus de 1600 m d'altitude, a observé M. Gheddouchi.Ces deux projets, s'inscrivent en complémentarité avec la station climatique de Tala Guilef et permettra de relancer le tourisme de montagne dans cette région réputée pour ses beaux paysages et ses pistes de ski qui attiraient par le passé des sportifs du monde entier, a relevé le directeur du tourisme.