Get Adobe Flash player

Le Directeur

Journaux

Agenda

Aucun évènement dans le calendrier
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Météo T.O

RACHID GHEDOUCHI, directeur du Tourisme

“L’inauguration des hôtels de l’ETK devrait intervenir le 5 juillet”

Dans la perspective de booster le tourisme dans la wilaya de Tizi-Ouzou, des opérations de réhabilitation des hôtels ont été lancées. M. Rachid Ghedouchi, directeur du tourisme de la wilaya, fait le point sur ces projets.

La Dépêche de Kabylie : Vous avez, récemment, lancé une opération de réhabilitation des six plus importants hôtels de la wilaya. Où en êtes-vous ? 
Rachid Gheddouchi : À vrai dire, ces opérations ont été envisagées en 2010, mais leur concrétisation a tardé, avec la succession des ministres, et l’argent qui n’a pas été débloqué à temps. On avait aussi le problème du choix des bureaux d’études qui sont étrangers. Donc, la réhabilitation a réellement commencé en 2017.

Peut-on justement faire le point sur ces projets ?
Il faut déjà savoir qu’on a des hôtels qui dépendent de l’ETK et d’autres de l’EGT-centre. Pour les trois hôtels qui dépendent de l’EGT-centre, à savoir Tamgout, Amraoua et El Arz à Tala Guilef, les travaux ont démarré un peu plus tard que les autres. L’hôtel Tamgout est actuellement à 40% d’avancement du projet. Les travaux ont commencé le mois de mai de l’année passée. La durée de réhabilitation est de 15 mois. L’entreprise chargée de la réalisation des travaux est italienne. Le montant de l’opération est de 170 milliards de centimes. Cet hôtel de 160 lits aura à créer 60 postes directs. Le deuxième hôtel est Amraoua, il a démarré bien avant, en novembre 2016. C’est aussi une entreprise italienne qui s’était chargé des travaux de réhabilitation. Ce projet, prévu initialement sur 15 mois a connu un retard à cause de la défaillance de l’entreprise. Ce qui nous a amenés à l’attribution de l’opération à une autre entreprise, celle chargée de la réalisation de l’hôtel de Tamgout. Les travaux vont reprendre ce mois de mars. Le coût de la réalisation de cette opération au niveau de cet établissement de 292 lits, est de 224 milliards de centimes. 73 emploies directs vont ainsi être créés. Pour l’hôtel El Arz (Tala Guilef), il a démarré en décembre 2017, on a pris un peu de retard à cause du choix de l’entreprise. Les travaux sont prévus sur 18 mois, susceptibles d’être réduits. Les travaux nous couterons 422 milliards de centimes. Il y a beaucoup d’équipements là-bas, à savoir l’hôtel de 550 lits, l’extension et le restaurant. Pour cette opération, 200 postes d’emploi direct vont être créés. 
Les hôtels qui dépendent de l’ETK sont plus en avance. Lala Khedidja est à 45% des travaux. Le montant de réalisation de ces travaux est de 31.5 milliards de centimes. 40 postes d’emploi direct seront créés. La capacité en lit de cet établissement sera de 90. La réhabilitation est prévue sur 12 mois. L’entreprise Trouva est chargée de la réalisation, les travaux avancent de manière convenable. L’hôtel Baloua est à 45% de réalisation aussi. Le montant alloué à cette opération, prévu sur 12 mois, est de 41 milliards de centimes. 32 emplois vont être créés. Pour le dernier hôtel, le Bracelet d’Argent de Béni Yenni, il est à 30% de réalisation. La capacité sera de 52 lits et on aura à créer 20 postes d’empois. Il faut signaler que pour ces trois hôtels, une même entreprise se chargera de la réhabilitation, qui est donc Trouva. L’opération de réhabilitation pour les 6 hôtels, nous coutera plus de 908 milliards de centimes. La capacité globale de ces infrastructures en lits est de 1222. Aussi, 425 postes d’empois seront créés.

Pensez-vous que les délais de réalisation vont être respectés ? 
Pour les hôtels qui dépendent de l’ETK, on a eu des garanties par l’entreprise chargée de la réalisation. Les hôtels seront réceptionnés le mois de juin prochain. Que ce soit Lalla Khedidja, Le Beloua ou le Bracelet d’Argent. L’inauguration est prévue pour le 5 juillet prochain, à l’occasion de la fête de l’Indépendance et de la Jeunesse.

Quels sont les objectifs assignés à ces projets ? 
Booster le tourisme dans la wilaya, offrir de nouvelles opportunités et attirer les touristes. D’ailleurs, en début du mois en cours, on a fait une sortie à Tala Guilef avec trois ambassadeurs, à savoir celui du Viêt Nam, de l’Afrique du Sud et du Cameroun, ainsi que les femmes de quinze ambassadeurs, respectivement de l’Uruguay, Yémen, Palestine, Mauritanie, entre autres. L’Hôtel El Arz va certainement offrir de novelle opportunités, j’en reste convaincu. 
Propos recueillis par K. H.

Depeche de kabylie 14.02.2018